Site logo

Le juge Marengo s’excuse d’avoir demandé à une femme de retirer son voile au tribunal

Aprés avoir demandée à une femme de retirer son voile au tribunal, la juge Elena Marengo a présenté ses excuses au tribunal du Québec, cinq ans après avoir refusé de permettre à une femme musulmane de comparaître devant elle portant un voile.

La juge Marengo a lu la lettre d’excuses lors d’une audience du Conseil de la magistrature du Québec, dans le cadre d’une proposition de règlement visant à mettre fin aux poursuites contre elle.

Dans sa lettre, la juge s’est excusée pour son refus en 2015 d’écouter le cas de Rania Al-Aloul si elle ne retirait pas son hijab.

Le juge a déclaré à l’époque que Mme Aloul enfreignait les règles exigeant que vous vous habilliez convenablement au tribunal. Dans sa lettre, la juge a admis qu’elle avait mal interprété la loi et n’avait jamais eu l’intention d’offenser Mme Aloul ou ses croyances religieuses.

Dans une lettre de réponse lue au cours de la séance, Rania Al-Aloul, qui s’est rendue au tribunal pour récupérer sa voiture après sa saisie, a déclaré que les propos du juge et sa décision avaient causé sa détresse, mais elle avait accepté ses excuses.

Vous voulez booster vos produits ou services ?