Site logo

Monica Bellucci participe au Festival du Film de Venise 2020 avec un film tunisien

La guerre civile en cours en Syrie, le sort des réfugiés de guerre et l’intersection du commerce du premier monde avec la souffrance du tiers monde sont au centre de l’attention dans « L’homme qui a vendu sa peau », un film tunisien et un nouveau long métrage du réalisateur tunisien Kaouther Ben Hania, dont la première dans la section Orizzonti de Venise samedi.

Il suit Sam Ali, un Syrien tentant de fuir pour rejoindre son amant à Paris qui se découvre bloqué au Liban. Une rencontre fortuite avec un célèbre artiste américain offre une issue. Il vend sa peau – laissant l’artiste transformer le dos d’Ali en une œuvre d’art tatouée.

Brusquement, le réfugié indésirable et sans papiers est une marchandise extrêmement précieuse sur le marché de l’art. Yahya Mahayni joue le rôle d’Ali, Koen De Bouw du célèbre artiste et Monica Bellucci de Soraya Waldy, une galeriste de la haute société.

Vous voulez booster vos produits ou services ?